Le Zeybu Solidaire, l’équité alimentaire des producteurs aux consommateurs

Le Zeybu Solidaire, l'équité alimentaire des producteurs aux consommateurs

Zeybu…lon ? Zeybu…. d'la grenadine ? Un nom exotique pour une initiative solidaire inventée à…Z'Eybens dans l'agglomération grenobloise. Créée par un groupe d'habitants il y a deux ans, cette épicerie coopérative de quartier distribue des produits locaux avec le souci de les rendre accessibles à tous. Par un système de redistribution anonyme de surplus en faveur des adhérents les moins aisés, le Zeybu Solidaire constitue le socle d'un projet social de proximité qui vise à recréer du lien et de l'échange. Rencontre avec Jean-Jacques Pierre, président militant des Amis du Zeybu.

Qui est cette drôle de bête nommée Zeybu ?
Zeybu est à la fois un outil, une association et le fruit d'une réflexion commune pour faire vivre économiquement et socialement un lieu. A la suite de la fermeture de l'épicerie du quartier piéton des Maisons-Neuves à Eybens, une poignée d'habitants s'est inquiétée du devenir de ce local mais aussi de la vie de leur quartier. L'idée d'une épicerie solidaire s'est matérialisée, petit à petit à travers les échanges et les rencontres, entre habitants, élus mais aussi l'association EAU (Eybens Accueil Urgence) qui gère l'aide alimentaire de la commune. J'avais moi-même à cette époque-là, du temps et l'envie de m'investir dans un projet militant, social et solidaire. J'ai vu en Zeybu, un véritable projet politique.

De l'idée à la réalité, quelle histoire !
2009 a été l'année de tous les départs. Dans le but d'avoir une légitimité auprès des personnes que nous rencontrions, nous avons crée l'association en juillet. La conjoncture du moment a certainement joué en notre faveur, puisque pour notre première Assemblée générale nous avons accueilli plus de 70 personnes : un succès ! Parallèlement, nous avons répondu à deux appels à projet pour financer notre lancement auprès de la Métro et la Région Rhône-Alpes… et nous avons été lauréat pour les deux ! Nous avons alors mesuré, que même à l'état embryonnaire, notre projet rencontrait un vif intérêt dans le milieu de l’économie sociale et solidaire. Le Zeybu était en route !

Les Amis du Zeybu, le Zébu Solidaire, le Zébu Marché… Pouvez-vous nous expliquer ce concept aux multiples facettes ?
L'association Les Amis du Zeybu a pour projet la solidarité et le lien social. Le projet s'est développé autour de la question alimentaire puisque nous occupons une épicerie de quartier. Le Zeybu Marché a lieu tous les 15 jours. L'idée est simple : rendre des produits accessibles à tous. Les adhérents de l'association commandent sur Internet, via un formulaire, les produits qu'ils souhaitent acheter aux producteurs locaux, une semaine avant le marché. Le jour du marché, ils récupèrent leurs produits commandés. Personne ne paie les produits le jour de marché. Chaque client possède un compte sur lequel il verse l'argent dont il a besoin pour sa prochaine commande.

C'est là qu'intervient le Zeybu Solidaire ?!
Oui, en plus des produits commandés, les producteurs remettent gratuitement au Zeybu des produits en surplus. Ces produits peuvent être achetés le jour même par les adhérents en plus de leur commande, et débités de leur compte. La valeur totale de ces dons vendus est alors remise sur le compte de l'association EAU (Eybens Accueil Urgence) qui crédite à son tour les comptes des adhérents soutenus par la banque alimentaire de la commune. Ces adhérents en difficulté peuvent ainsi accéder aux produits du Zeybu Marché puisqu'ils bénéficient eux aussi d'un compte crédité. Ce fonctionnement permet un total anonymat et un même service auprès de tous les adhérents, dans un souci d'équité.

Être adhérent des Amis du Zeybu, ça signifie quoi ?
Aujourd'hui, l'association compte environ 300 adhérents qui paient une cotisation annuelle de 5 euros par personne ou 10 euros par famille. Nous travaillons avec 4-5 producteurs locaux, – et bio si nous y parvenons. Pour les adhérents, les produits ne sont pas moins ou plus chers qu'ailleurs. Ils permettent un moindre gaspillage en écoulant les surplus de production et participe au principe solidaire pour faire tourner l'association. Nous travaillons actuellement à encourager l'implication des adhérents pour structurer et développer l'association. Des ateliers se mettent en place, notamment autour de la cuisine. Si chacun des adhérents s'investissait seulement 1 heure par mois, ce serait l'équivalent de deux salariés à temps complet, et donc une association plus forte !

Quel message le Zeybu souhaite-t-il faire passer ?
Il y a, me semble-t-il, une inquiétude environnementale et sociale qui n'est pas suffisamment prise en compte. Je suis souvent étonné de voir les personnes les plus outillées pour comprendre cet état d'urgence ne plus répondre présentes dès lors qu'il s'agit de mettre en pratique, de s'engager bénévolement, d'agir sur le terrain et dans la proximité et d'être solidaire au final ! Beaucoup ont des envies, mais changer de mode économique, n'est pas chose facile… A terme, le Zeybu est prêt à essaimer, ce serait la possibilité de construire un réseau et d'être plus fort. Penser, travailler, faire, ailleurs et d'une autre manière, tel est notre dessein.

 

http://lesamisduzeybu.free.fr